college admission essay international student online master student thesis essay paper help how do people plagiarize do need put address email cover letter thesis degree master science do my writing homework

© Alain Ponsero

 

Facile à identifier

Reconnaissable à son long bec caractéristique, le Courlis cendré ne peut être confondu avec un autre oiseau, si ce n’est son cousin au bec plus court : le Courlis corlieu.

 

Je m’appelle Cou…rrr…lis

Le nom de cet oiseau vient d’une transcription de son cri : un « coouu hi » un brin mélancolique.

 

Un oiseau qui a du bec !

Le courlis a la particularité d’avoir un bec courbé, pouvant atteindre 15 cm de long. Pratique, il lui permet entre-autre de retirer facilement les vers du sol sans les casser, tel un spaghetti ! Les mâles ont un bec plus court et se nourrissent surtout de petits crabes.

 

Papa poule

En période de nidification, entre fin avril et début juillet, ces oiseaux nichent essentiellement dans les landes, les marais, les prés humides et les dunes. Les petits sont élevés, la plupart du temps, par les mâles.

 

Et en Côtes d’Armor ?

Le Courlis cendré est un oiseau migrateur et hivernant commun sur l’ensemble du littoral des Côtes d’Armor. En revanche, en tant que nicheur, il est au bord de l’extinction, passant de 50 couples répartis du sud-Trégor aux landes du Mené dans les années 1970, à 2-3 couples cantonnés dans le secteur de Saint-Nicodème dans les années 2000.

 

N’hésitez à nous transmettre vos observations.

Plus d’informations sur les oiseaux.

Share This