business plan consulting company help with childcare coursework college essays for harvard affordable assignment purchase traffic assignment problem offence and defence of infanticide tu delft phd thesis repository essays on myself purchase a dissertation zemyx

© Pierre-Alexis Rault

 

L’habit ne fait pas toujours la grenouille

Ce serait trop simple, la Grenouille rousse n’est pas toujours rousse ! Cette belle grenouille peut en effet revêtir des teintes grises, jaunes et même vertes.

 

La grenouille du bocage

C’est une espèce typique des zones de bois de feuillus et du bocage, milieux qu’elle parcourt à la recherche d’escargots, de vers de terre, de limaces, mais également d’insectes. Au moment de la reproduction, elle se dirigera vers des points d’eau peu profonds en empruntant les haies et les ruisseaux.

 

Des œufs à Noël

Précoce, cette espèce est connue pour se reproduire dès janvier. Dans notre région, il est de moins en moins rare que les premières pontes soient observées dès le mois de décembre à la faveur de la douceur des températures.

 

Des amas de pontes

Les Grenouilles rousses ont l’habitude de se rassembler pour pondre dans des endroits aussi variés que le bord des mares, les fossés et les ornières, ou même directement sur la végétation des dépressions présentes dans les prairies humides.

 

Et en Côtes d’Armor ?

La Grenouille rousse n’est pas facile à observer et peu aisément être confondue avec sa cousine la Grenouille agile. La méthode la plus simple pour détecter sa présence est la recherche des pontes. Dans le cadre de l’Observatoire herpétologique de Bretagne, VivArmor Nature et Bretagne Vivante vous invitent à rechercher et signaler les pontes de Grenouille rousse présentes autour de chez vous entre la mi-décembre et la fin janvier.

 

Participer à l’enquête « A la recherche des pontes de Grenouille rousse ».

Plus d’informations sur les amphibiens.

 

 

Share This