college essay paper help algebra 2 homework practice workbook answer key first grade spelling homework hamlet analysis essay types of critical thinking skills admission essay writing 911 example of a completed business plan

 

Une belle bête !

Aisément reconnaissable à son allure unique, ce proche cousin de la Belette en diffère forcément par ses mensurations, presque hors normes chez les mustélidés. Le Blaireau peut dépasser le mètre du museau au bout de la queue et peser près de 20 kg.

 

Le petit ours de nos campagnes

Au-delà de présenter la même allure pataude que celle de l’Ours brun, les empreintes du Blaireau ressemblent à s’y méprendre, toutes proportions gardées, à notre animal des Pyrénées.

 

Amateur de confort…

Le Blaireau est un animal aux habitudes bien marquées. Il emprunte souvent les mêmes chemins, créant ainsi de petits sentiers appelés « coulées ». Soucieux de son confort, il change régulièrement la litière, composée de mousses et de feuilles, qui tapisse le sol des « chambres » de son terrier.

 

…jusqu’aux toilettes !

Réputé très « propre », on trouve à l’extérieur du terrier de petits trous qui servent de latrines à tous les membres de la famille. Ces « toilettes » constituent un indice de présence, recherché par les naturalistes.

 

Une diversité de papas !

La femelle Blaireau peut donner naissance à plusieurs petits de pères différents. Pour ce faire, les embryons résultant de chaque accouplement restent en attente dans l’utérus jusqu’à l’hiver, où ils commencent à se développer tous en même temps.

 

Et dans les Côtes d’Armor ?

Bien que présents sur l’ensemble du territoire, les blaireaux sont difficiles à observer et il faut souvent s’armer de patience pour pouvoir profiter du spectacle qu’ils offrent lors de leurs séances de jeu près des terriers.

 

N’hésitez à nous transmettre vos observations.

Plus d’informations sur les mammifères.

Share This