essay my hometown taiping business plan customer and market analysis longest essay in the world need to write an essay phd thesis education sustainable development

Lundi 14 décembre, une opération conjointe de contrôle des pêches maritimes de loisir a été menée dans le fond de la baie de Saint-Brieuc, sur les communes de Plérin et Hillion.

Elle a mobilisé 12 agents de police de l’Office français de la biodiversité, de la Brigade nautique de la gendarmerie nationale, du Comité départemental des pêches maritimes et des élevages marins des Côtes d’Armor et de la Réserve naturelle nationale de la Baie de Saint-Brieuc.

Organisée notamment pour encadrer les prélèvements de Coquille Saint-Jacques, elle a permis de contrôler 80 pêcheurs.

Rappelons que la Coquille Saint-Jacques fait l’objet des restrictions suivantes afin de préserver durablement la ressource :

  • Une taille minimale de 11 cm,
  • Un quota de 30 coquilles maximum,
  • Une interdiction annuelle du 15 mai au 30 septembre.

Au total, sur les deux communes, 10 procédures ont été engagées (3 procès-verbaux d’avertissements et 7 procès-verbaux de constatations) et de nombreux avertissements oraux ont été effectués.

 

Sur Hillion, ont ainsi été dressés :

  • Quelques avertissements oraux,
  • 2 PV d’avertissements (pour 3 et 5 coquilles sous taille),
  • 2 PV de constatations (pour 10 coquilles sous taille et non présentation de l’attestation de déplacement et pour 9 coquilles sous taille décortiquées et dissimulées).

Et sur Plérin :

  • De nombreux avertissements oraux,
  • 1 PV d’avertissements (coquilles sous taille),
  • 5 PV de constatations : 1 hors quota (39 coquilles au lieu de 30), 1 sous taille et décorticage (59 coquilles), 1 hors quota et sous taille (102 coquilles dont 80 sous taille) et 2 sous taille (15 et 19 coquilles).

 

Tout savoir sur la réglementation et les bonnes pratiques pour une pêche à pied durable.

 

 

Share This