Participez à l’enquête « Alyte, où es-tu ? »

Dans le cadre de l’Observatoire herpétologique de Bretagne, VivArmor Nature et Bretagne Vivante vous invitent à signaler toute observation d’Alyte accoucheur.

Protection des amphibiens de la Poterie : les différents scénarios

Lamballe-Armor, Lamballe Terre & Mer et le Département des Côtes d’Armor, accompagnés par le Cerema et VivArmor Nature, ont travaillé sur plusieurs scénarios pour limiter la mortalité routière des amphibiens : une visioconférence et une sortie sont organisées pour en échanger avec les habitants et usagers…

Les informations de l’Observatoire herpétologique de Bretagne

Dans le cadre de l’Observatoire herpétologique de Bretagne coanimé avec VivArmor Nature, Bretagne Vivante publie une première lettre d’information dédiée à l’herpétologie…

Du côté de la recherche : des soins parentaux chez l’Orvet fragile ?

Retrouvés sous des plaques de suivi suite à un incendie de forêt, une femelle adulte s’est enroulée à quatre nouveaux-nés et un subadulte dans la boite ayant servi pour le sauvetage : cette observation autorise à envisager des soins parentaux chez l’Orvet fragile…

Du coté de la recherche : la taille des yeux des grenouilles et crapauds nous renseignent sur leur vie !

Des chercheurs ont étudié l’influence de six traits écologiques sur la taille absolue des yeux des crapauds et grenouilles, mais aussi sur l’investissement des espèces dans la taille des yeux…

Observatoire herpétologique de Bretagne

Contexte

En Bretagne, la mise en place d’une Conférence Bretonne de la Biodiversité, de l’Agence Bretonne de la Biodiversité ou encore le développement des Atlas de Biodiversité sont autant d’éléments montrant que l’enjeu de prise en compte de la biodiversité par les institutions et dans les politiques régionales devient prioritaire.

Les amphibiens et reptiles sont par nature très sensibles aux changements de leur environnement du fait de leurs faibles capacités locomotrices. Ils sont donc en première ligne face aux menaces actuelles qui pèsent sur la biodiversité, au premier rang desquelles on compte la destruction des habitats, l’artificialisation des sols, la fragmentation des paysages ou encore les évolutions prévisibles du climat. Dans ce contexte, en suivre et en comprendre les évolutions à l’échelle de la Bretagne devient une nécessité, voire une urgence.

La dynamique autour des amphibiens et des reptiles est bien réelle mais les initiatives sont généralement menées à une échelle locale, indépendamment les unes des autres, et souffrent d’un défaut de cohérence et de mutualisation d’expérience permettant d’en améliorer la visibilité et l’efficacité. En corollaire, de nombreuses initiatives finissent par s’essouffler faute de temps consacré à leur animation, et du fait de l’isolement des porteurs de projets.

En dehors de la dynamique d’Atlas entre 2007 et 2012, et de l’ouverture en 2012 d’un portail de saisie des observations en ligne par les associations naturalistes bretonnes (Faune Bretagne), aucune coordination régionale n’a été mise en place depuis, et nous ne disposons toujours pas d’une vision globale de l’activité menée autour des amphibiens et des reptiles en Bretagne. Or, si l’acquisition de connaissances est la clef de voûte de la protection de la nature, son partage en est la pierre angulaire.

Partant de ces constats, il est désormais primordial de structurer et dynamiser l’acquisition et le partage de la connaissance sur les amphibiens et les reptiles en Bretagne. Un observatoire régional est l’outil adéquat pour assurer cette mission.  

L’observatoire

A l’initiative du conseil régional et des services de l’État en région, la Bretagne se dote peu à peu d’observatoires thématiques régionaux de la biodiversité. Après la Flore, les Mammifères, les Oiseaux, les Invertébrés continentaux et les Poissons migrateurs, c’est au tour des Amphibiens et Reptiles de bénéficier d’un observatoire régional. Mandatés par ces institutions, Bretagne Vivante et VivArmor Nature ont activement travaillé en 2020 à la construction et au lancement de cet outil qui vise à améliorer la connaissance et la prise en compte des Amphibiens et Reptiles à l’échelle régionale. Dès 2021, la phase opérationnelle débute et les animateurs de l’observatoire s’attacheront notamment à :

  • Animer et développer les réseaux d’observateurs pour collecter davantage de données,
  • Bancariser ces observations dans des bases de données,
  • Valoriser ces données et diffuser la connaissance au plus grand nombre,
  • Accompagner les collectivités et les institutions vers une meilleure prise en compte des Amphibiens et Reptiles dans les stratégies d’aménagement et les politiques publiques,
  • Soutenir les gestionnaires d’espaces naturels dans leurs missions de suivi des espèces et de restauration des milieux.

Les objectifs opérationnels sont proposés en lien avec les réseaux et dispositifs de suivi nationaux :

  • Aboutir à des protocoles d’acquisition de la donnée qui soient régionaux, stabilisés, standardisés et hiérarchisés.
  • Animer un réseau régional de collecte, gestion-bancarisation, validation et analyse de données.
  • Analyser la donnée de manière scientifique et partagée en recréant des liens forts avec le monde de la recherche, à l’échelle régionale ou nationale.
  • Valoriser les données notamment vers les observateurs locaux, les acteurs de la conservation, les institutionnels, les collectivités mais aussi le grand public.
  • Contribuer aux dynamiques régionales en lien avec l’Observatoire de l’environnement en Bretagne (listes rouges, couches d’alerte, indicateurs, plateforme régionale des données naturalistes…)
  • Faire participer les différents acteurs et publics (grand public, naturalistes, gestionnaires, agents des collectivités…) à l’acquisition de données à différentes échelles avec en retour une formation à l’observation, à la mise en œuvre de protocoles et aux outils de saisie.
  • Être un interlocuteur et un relais interactif pour toutes les questions de connaissance ou de conservation des amphibiens et reptiles en Bretagne.

Partenaires institutionnels :

Partenaires techniques :

Share This